Démonstrateur V2

05-05-2014

Nous avons pu, lors du cours de design de services et d'interactions, testé la première version de la timeline depuis :
http://sarahgarcin.com/proto/

Le principe est simple. Lorsque l'on arrête d'écrire plus de X temps (nous avons testé chacun une valeur 30 et 50 secondes) l'éditeur de texte créé des sauts de lignes automatique jusqu'à ce que l'utilisateur reprenne son travail d'écriture.

L'objectif est de créer une forme de réflexivité. D'après nous, la mutualisation des textes n'est possible que si il y a une visualisation de l'activité, de ce que nous appelons les moments de saillance. La représentation du travail d'un contributeur créé une interaction avec le reste du groupe et peut pousser certains à prendre la main et écrire à leur tour. Ou encore de s'arrêter puisque d'autres s'en chargent pour le moment.